lun. Mai 27th, 2024

Bollywood est le surnom de l’industrie du film en langue Hindi basée à Mumbai, la ville la plus peuplée de l’Inde. Il est communément appelé cinéma hindi.  Le terme « Bollywood » est largement utilisé à l’étranger et est aujourd’hui célèbre pour représenter le cinéma indien.

Bollywood est également l’une des plus grandes industries cinématographiques dans le monde en termes de nombre de personnes employées ainsi qu’en nombre de films produits. Plus de 4 milliards de billets sont désormais vendus chaque année à travers le monde ce qui surpasse Hollywood. Bollywood produit 252 films en 2014 sur un total de 1969 films produits dans le cinéma indien.

Bollywood est le troisième plus grand producteur de films en Inde mais représente 45% du chiffre d’affaires au box-office net, tandis que le cinéma télougou et le cinéma tamoul représentent à eux deux 35%, et le reste des industries régional constitue 20%, d’après les statistiques officielles sorties enn de 2014. Bollywood est également l’un des plus grands centres de production de films dans le monde.

 

Après l’indépendance de l’Inde en 1947, la période allant de la fin des années 40 aux années 60 est considéré par les historiens du cinéma comme étant « l’âge d’or » du cinéma hindi. Certains des films Hindi les plus acclamés par la critique ont été produits au cours de cette période. On peut citer en exemple les films Guru Dutt Pyaasa (1957) et Kaagaz Ke Phool (1959) ainsi que les films de Raj Kapoor Awaara (1951), et Dilip Kumar (1952). Ces films ont traité de thèmes sociaux tels que la difficulté de la vie urbaine de la classe ouvrière en Inde.

Certains des films épiques du cinéma hindi ont également été produits à cette époque, y compris Mother India de Mehboob Khan (1957), qui a été nominé pour l’Oscar du meilleur film étranger. Madhumati (1958), dirigé par Bimal Roy et écrit par Ritwik Ghatak, a popularisé le thème de la réincarnation dans la culture populaire occidentale. D’autres cinéastes Hindi ont reçu les éloges du grand public tels que Kamal Amrohi et Vijay Bhatt.

Les acteurs importants qui réussissent à cette époque incluent aussi Dev Anand, Dilip Kumar, Raj Kapoor et Guru Dutt, tandis que les actrices à succès sont Nargis, Meena Kumari, Waheeda Rehman, Vyjayanthimala, Madhubala.

Le cinéma commercial Hindi des années 50 a également vu l’émergence d’un nouveau mouvement : le Cinéma Parallèle. Bien que ce mouvement ait principalement été dirigé par le cinéma bengali, il a également commencé à gagner de l’importance dans le cinéma hindi. Les premiers exemples de films parallèles Hindi sont Neecha Nagar Chetan Anand (1946) et Do Bigha Zamin de Bimal Roy (1953). Leurs succès vis-à-vis de la critique accouplée au succès commercial a ouvert la voie au réalisme indien. Certains des réalisateurs Hindis de renommée internationale qui ont contribué à ce mouvement sont Mani Kaul, Kumar Shahani, Govind Nihalani ou Vijaya Mehta.

 

À la fin des années 1960 ainsi qu’au début des années 1970, les films romantiques et les films d’action deviennent populaires. Au milieu des années 1970, des films violents traitant de la corruption et de la mafia indienne sont réalisées. Amitabh Bachchan, une star incontestée de cette époque tourne dans angry young man , et apporte un vent de fraicheur dans le cinéma indien.

Durant les années 90, les films centrés sur les relations familiales deviennent très populaires en Inde et dans le monde. L’industrie du cinéma indien a commencé à engendrer des revenus très importants. Cela a contribué à une amélioration significative au niveau cinématographique, scénaristique, technique aussi bien au niveau des effets spéciaux que de l’animation.

De grand studios de production ont aussi vu le jour tels que Yash Raj Films et Dharma Productions qui commencent à produire des films modernes.

Parmi les films les plus populaires des années 90 et 2000, on trouve notament Qayamat Se Qayamat Tak (1988),  Dil (1990), Hum Aapke Hain Kaun (1994), Dilwale Dulhania Le Jayenge (1995)  Kuch Kuch Hota Hai (1998) mettant en avant une nouvelle génération d’acteurs tels qu’ Aamir Khan , Shahrukh Khan ,Irfan Khan et des actrices tels que Madhuri Dixit, Sridevi, ou Rani Mukejee .

Dans les années 2000, on trouve des blockbusters dans le plus pure style Bollywoodien tel que Koi… Mil Gaya (2003), Kal Ho Naa Ho (2003), VeerZaara (2004), , Hum Tum (2004), Dhoom 2 (2006), Krrish (2006), ou Main Hoon Na (2004).

Au début des années 2010, les acteurs tels que comme Salman Khan et Akshay Kumar sont devenus célèbres pour le tournage de films à gros budgets tels que Dabangg ou Rowdy Rathore. Ces films font souvent l’objet de critiques peu élogieuses, mais ont néanmoins été des succès commerciaux majeurs. Alors que la plupart des stars des années 2000 ont poursuivi leur carrière avec succès lors de la décennie suivante, les années 2010 ont également vu l’arrivé d’une nouvelle génération d’acteurs tels que Imran Khan, Ranveer Singh, ou Ranbeer Kapoor, ainsi que des actrices tels que Vidya Balan, Parineeti Chopra, Katrina Kaif, Deepika Padukone ou Anushka Sharma.

 

Le Mélodrame et la romance sont des ingrédients de base des films Bollywoodien. Ils emploient souvent des thèmes tels que l’amour maudit, la pression familiale, le sacrifice, les politiciens corrompus, les kidnappeurs, les courtisanes aux cœurs d’or,des retournements de situation spectaculaires .

Le mélodrame fait appel à la musique de film Bollywoodien et est communément appelé « Hindi music film ». Les chansons de ces films sont pré- enregistrés par des chanteurs en studio, et les acteurs s’occupent  de  la  synchronisation  avec  leurs  lèvres.  Alors  que  la  plupart  des  acteurs  sont  aussi d’excellents danseurs, quelques-uns sont aussi chanteurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *