dim. Avr 21st, 2024

Durant l’année 2022, Clearpay a réalisé, en partenariat avec OpinionWay, 3 études afin de décrypter les habitudes de consommation des jeunes Français âgés de 15 à 25 ans. Ces études ont été menées entre janvier et octobre 2022, à l’occasion de temps forts de consommation : la Saint-Valentin, la Fête des pères ainsi que la Fête des mères, et le Black Friday. Ces études soulignent les difficultés croissantes que rencontre la Génération Z dans un contexte économique et financier de plus en plus tendu : en janvier 2022, 31 % des jeunes considéraient qu’une dépense à l’occasion de la Saint-Valentin les empêcherait de réaliser d’autres dépenses importantes pour eux dans le mois. 9 mois plus tard, ce taux, déjà conséquent, croît de 18 points pour atteindre 49 %, lorsque la même question leur est posée concernant le Black Friday. En conséquence, les jeunes Français s’adaptent pour trouver des manières de consommer plus économes et profitent notamment des temps forts promotionnels : le panier d’achat moyen d’un jeune de la Génération Z s’élève en effet à 192 € lors du Black Friday, contre 150 € pour la Saint-Valentin, 66 € pour la Fête des pères et 62 € pour la Fête des mères. Autre enseignement de ces études : les jeunes Français sont enclins à explorer de nouveaux modes de financement pour maintenir leur pouvoir d’achat, voire l’augmenter : entre avril et octobre 2022, la part de sondés prêts à augmenter leur budget s’ils avaient la possibilité de payer en plusieurs fois sans frais a augmenté de 7 points. Au terme de cette année 2022, si singulière sur le plan économique et financier, l’enjeu est donc d’apporter aux Français des solutions particulièrement concernant les jeunes générations. C’est le sens que Clearpay entend donner à son activité : permettre de consommer tout en maîtrisant les dépenses grâce au paiement en plusieurs fois sans frais. « Pay better to shop smarter 1 » : plus qu’une promesse, une mission.

Le pouvoir d’achat des jeunes, toujours plus contraint

Le premier enseignement de ces études est que les jeunes sont de plus en plus préoccupés par leur stabilité financière : en janvier 2022, 31 % des jeunes considéraient qu’une dépense à l’occasion de la Saint-Valentin les empêcherait de réaliser d’autres dépenses importantes pour eux dans le mois. Ce taux, déjà conséquent, atteint 49 % en octobre 2022 à l’occasion du Black Friday ; alors que l’inflation a grimpé de plus de 3 points en un an2 . Fait encore plus marquant, le pourcentage des jeunes qui seraient obligés de restreindre leur train de vie s’ils dépensaient à ces occasions a doublé entre la Saint-Valentin et le Black Friday, passant de 18 % à 36 %. Alors que le coût de la vie des Français ne cesse d’augmenter depuis le début de l’année, le pouvoir d’achat des jeunes, dont les ressources financières sont plus limitées que le reste de la population, est très fortement touché. Le manque de ressources financières est en effet la première raison pour laquelle les jeunes n’offrent pas de cadeau à leurs parents pour la Fête des mères et la Fête des pères, 44 % d’entre eux estimant qu’ils manquent de budget.

Les 15-25 ans représentent une génération de consommateurs actifs

Malgré une inquiétude quasi permanente pour leur pouvoir d’achat et leur stabilité financière, les jeunes continuent de dépenser. Pour preuve, les jeunes plébiscitent les occasions comme la Fête des mères/pères et le Black Friday où 9 jeunes sur 10 réalisent des achats. La Saint-Valentin, légèrement en-deçà des autres occasions, attire tout de même 8 jeunes sur 10. La grande majorité des jeunes profitent de ces temps forts pour se faire plaisir ou offrir des cadeaux à leurs proches. La Génération Z, souvent surnommée la « génération internet », privilégie le web pour le Black Friday : 76 % des jeunes réalisent leurs achats en ligne à cette occasion. À l’inverse, pour la Saint-Valentin ou la Fête des mères/pères, les jeunes se rendent avant tout en boutique (pour 80 % d’entre eux). Alors qu’ils ont une préférence pour les produits neufs concernant les cadeaux offerts à leurs parents Fête des mères/pères), ils plébiscitent également les sites de seconde main. La Génération Z et les Millennials représentent ainsi la majorité des consommateurs du marché de la seconde main en 2022 (selon l’étude sur l’innovation dans le e-commerce, réalisée par KPMG France et la Fevad en septembre 2022). De plus, les jeunes ne se limitent pas en typologies d’achats : les idées cadeaux pour la Saint-Valentin et la Fête des mères/pères sont nombreuses et variées. Ces achats, plus importants à l’occasion du Black Friday, peuvent s’expliquer également par l’inflation qui a doublé en près de 9 mois (période écoulée entre les 3 sondages OpinionWay pour Clearpay). Les sondés ont dépensé près de 200 € en moyenne à l’occasion du Black Friday en privilégiant des produits high tech et/ ou d’ameublement, moins plébiscités durant la Saint-Valentin et la Fête des mères/pères. La Génération Z, à la recherche de solutions alternatives pour maintenir son pouvoir d’achat : les nouveaux modes de paiement s’imposent comme une solution de gestion budgétaire efficace La Génération Z est à la recherche de solutions alternatives pour maintenir son pouvoir d’achat. La quête aux bonnes affaires et l’anticipation sont en effet de mise pour effectuer les meilleurs achats : 71 % des jeunes entre 15 et 25 ans profitent ainsi du Black Friday pour acheter des cadeaux de Noël à prix réduits. Les nouveaux modes de paiement contribuent également à résoudre en partie les freins économiques à l’achat. Le e-commerce a le vent en poupe depuis plusieurs années et les différentes crises sociales et économiques ont accéléré sa croissance : au 3 e trimestre 2022, son taux de croissance était de +16,8 %, selon les chiffres publiés par la Fevad, alors que les achats en ligne permettent de comparer rapidement les prix d’un même produit. De plus, de nouveaux modes de paiement accompagnent le e-commerce : l’option du paiement fractionné (Buy Now Pay Later en anglais) est principalement utilisée pour les achats en ligne. Le paiement en plusieurs fois sans frais suscite en effet la curiosité de la Génération Z et apparaît comme une alternative pour conserver un pouvoir d’achat à l’occasion de temps forts de consommation. La problématique financière étant le principal élément bloquant pour la grande majorité des jeunes, le paiement fractionné se révèle être une solution de maîtrise de son budget et d’équilibre financier. Pour le Black Friday, ce sont les actifs qui sont les plus intéressés par le paiement en 3 fois sans frais alors que pour la Saint-Valentin, ce sont les moins de 21 ans, au budget moins important, qui sont les plus séduits (24 % contre 18 % chez leurs aînés). Ces disparités s’expliquent par des situations personnelles et professionnelles différentes ainsi que des rythmes de vie divergents. Les jeunes actifs sont, par exemple, plus nombreux à profiter du Black Friday pour équiper leur domicile : ils sont 25 % à réaliser des achats d’électroménager (contre 8 % des inactifs) et 15 % à s’offrir des objets décoratifs (contre 6 % des inactifs).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *