Le vendredi 10 juin 2022, nous avons pu découvrir “Athos”, d’après La Jeunesse des Mousquetaires, d’Alexandre Dumas, en avant-première au Théâtre Notre Dame, à Avignon, par la Compagnie Ankréation. C’était la dernière sortie de résidence avant leur grande première pour le Festival d’Avignon 2022.
 
Cette adaptation des co-auteurs Ambre Kuropatwa et Xavier Depoix, nous (re)plonge avec humour et intelligence dans les aventures des mousquetaires, dans une version où Alexandre Dumas part à la rencontre de ses personnages, dans une Auberge du 17ème siècle. Et si “Athos” était en fait le vrai héros de l’auteur ? C’est là leur postulat de départ et c’est vrai que la proposition mérite réflexion. 
 
9 artistes au plateau, c’est au moins ce qu’il fallait pour incarner près de 50 personnages. 1h30 pour couvrir toute l’intrigue développée par Dumas et Auguste Maquet.
 
La scénographie et les costumes ont été inspirés par deux artistes contemporains des mousquetaires : Georges de la Tour, qu’on retrouve malicieusement en personnage de l’Auberge. Vous pourrez retrouver çà et là des clins d’œil à sa Madeleine pénitente ou une évocation de sa Diseuse de Bonne aventure. Et Jan Steen dans ses représentations des tavernes.
 
Les amoureux de Dumas seront ravis des anecdotes historiques, domaine de prédilection de la Compagnie Ankréation, qui s’est spécialisée, depuis plusieurs années dans les visites théâtralisées dans les hauts lieux du Patrimoine. Et ceux qui connaissent peu ou mal l’auteur seront également heureux de passer un moment intense, riche, drôle, émouvant et convivial avec une magnifique troupe de théâtre.
 
Si vous allez au Festival d’Avignon cette année, ne passez pas à côté de ce petit bijou. 

La compagnie Ankréation a le plaisir de vous inviter du 7 au 30 juillet 2022 au OFF du festival d’Avignon au théâtre Notre-Dame afin d’assister à une représentation de Athos, d’après “La jeunesse des mousquetaires” d’Alexandre Dumas. 

Résumé 

Un voyage dans l’univers foisonnant de Dumas au temps des Mousquetaires

Athos est une plongée virevoltante dans l’imaginaire foisonnant de Dumas. Pour adapter son roman “ Les Trois Mousquetaires” en pièce de théâtre, l’auteur, au bord de la ruine, part en 1625, à la rencontre de son personnage le plus mystérieux et va tenter de comprendre pourquoi ce dernier a fait exécuter Milady.

Entre drame, burlesque, vaudeville, commedia, romance et espionnage, 8 comédiens et 1 musicien vous embarquent dans la folle aventure de cette adaptation de « La jeunesse des mousquetaires ».

Cette belle production réunit un casting de 8 comédiens et 1 musicien : Ambre Kuropatwa et Xavier Depoix, co-créateurs du projet, Julien Renon, (Les Tréteaux de France, le Grenier de Babouchka, Viva); Boris Bénézit et Mélanie Le Duc (Comédiens et Cie), comédiens en résidence à Versailles; Jean-Bernard Ekam-Dick, comédien cascadeur, Jérôme Ragon (ancien élève du CNSAD), Mélanie Surian (Compagnie A tout va), Wilhem Mahtallah (Cie de l’Absinthe, nommé aux p’tits molières 2019). Les décors sont signés Stéfano Perocco di Meduna et les combats sont chorégraphiés par Thomas Chariot, ancien élève de Patrice Camboni. 

Au bord de la ruine, Alexandre Dumas tente d’adapter son roman «Les Trois Mousquetaires» en pièce de théâtre. Il n’a pas le choix : le temps presse Tic Tac Tic Tac. Alors il part dans son imaginaire. Et son imaginaire l’entraîne au temps des mousquetaires, en 1625, dans l’auberge du Colombier Rouge. La vie de la taverne bat son plein, entre chansons à boire et bouteilles qui s’entrechoquent. Dans ce joyeux tintamarre, il va inciter son personnage Athos, à se livrer.

Les souvenirs défilent, prennent corps et visages. L’auberge se transforme au gré des aventures, rencontres et péripéties du mousquetaire : depuis ses déboires avec ses frères d’arme, l’arrivée du jeune D’Artagnan, naïf et intrépide, les manigances du Cardinal de Richelieu, les bassesses de Rochefort, les amours impossibles du Duc et de la Reine, l’affaire des ferrets, l’amitié, les trahisons, les faux-semblants, les bonnes ripailles…

Mais dans tout cela, une question demeure : pourquoi Athos a-t-il fait exécuter Milady ? Pourquoi Athos est-il devenu cet homme brisé ?

Comme dans un jeu de poupées russes, les univers se côtoient et s’entrelacent, s’em- boîtent les uns dans les autres, révélant un Dumas haut en couleurs et dévoilant peu à peu les mystères de ce mousquetaire sombre et déroutant : Athos.

Entre drame, burlesque, vaudeville, commedia, romance et espionnage, 8 comédiens et 1 musicien vous embarquent dans la folle aventure de cette adaptation de «La jeunesse des mousquetaires».

“La jeunesse des mousquetaires ”

En janvier 1849, pressé par ses créanciers, Alexandre Dumas doit adapter son roman «Les trois mousquetaires» *, en pièce de théâtre. Il l’intitule «La jeunesse des mousquetaires» et y reprend le récit et les grandes intrigues du roman : D’Artagnan, jeune gascon intrépide rejoint Paris pour s’engager, sous les ordres de Monsieur de Tréville, comme mousquetaire du Roi. Avant même d’avoir franchi les portes de Paris, il se mêle, sans le vouloir mais avec beaucoup d’entrain, au complot politique de Richelieu qui vise à discréditer la Reine Anne d’Autriche…

Mais, si le roman suit l’évolution de D’Artagnan en tant que héros, passant du fougueux jeune homme prêt à tout pour se faire un nom, au mousquetaire jurant sur son honneur qu’il sauvera celui de la Reine; la pièce elle, est abordée du point de vue d’un de ses compagnons d’aventures : le Comte de la Fère, dit Athos. A part pour ses amis les mousquetaires, pour qui il serait prêt à mourir, il nous le dépeint ivrogne, cupide, rancunier. La raison de tout cet état : un honneur bafoué, sa véritable identité cachée, une haine qui le ronge depuis des années.  

Etonnamment, “La jeunesse des mousquetaires” n’est pas seulement une tragédie. Ici Dumas s’est délecté à mélanger les genres, les styles, les univers. On navigue également entre romantisme, comédie, vaudeville, commedia, roman d’espionnage… * «Les trois mousquetaires» a été écrit sous forme de feuilletons dans le Journal «Le Siècle», en 1844 par Alexandre Dumas et Auguste Maquet.

Quelques mots sur Alexandre Dumas

Alexandre Dumas est né en 1802 à Villers-Cotterêt, fils d’un général militaire et petit- fils d’une esclave noire du marquis Antoine-Alexandre Davy de la Pailleterie. Ce qui fait de lui un quarteron. Orphelin de père à 4 ans, il connaît une enfance assez pauvre. A 21 ans, sans un sou, il part pour la capitale et découvre ce nouveau monde auquel il aspire…La liste de ses conquêtes amoureuses est longue. Dumas se marie une seule fois, avec Ida Ferrier, une comédienne.

 

Il a un fils, Alexandre, né en 1824 d’une de ses maîtresses Laure Labay. En 1831, Belle Kreilssamner lui donne une fille, Marie-Alexandrine.   Autodidacte, Dumas se forge sa propre instruction et rêve de gloire dramatique. C’est avec Henri III et sa cour (drame accepté par la Comédie Française en 1828 qui fait un triomphe lors de la première le 11 février 1829) que Dumas devient du jour au lendemain célèbre. Il a une force de travail considérable et il se lance à corps perdu dans l’écriture : romans, romans historiques, drames théâtraux, récits de voyage…

Il fonde ses propres journaux et il est même l’auteur d’un dictionnaire de cuisine…. Ses œuvres paraissent sous forme de feuilletons dans la presse qui s’enrichit au même titre que l’écrivain. Il s’associe avec un jeune auteur méconnu, Auguste Maquet, qui a des idées et connaît l’Histoire.   Alexandre Dumas a écrit plus de trois cents volumes et inventé des milliers de personnages.   L’écrivain vit passionnément, avec exubérance et fougue. Il est tour à tour riche et couvert de dettes. Dans sa vie se mêlent le travail, l’amour, la gastronomie, les voyages, les fêtes, les succès éclatants et les défaites. Il s’engage dans la politique, soutient activement Garibaldi. Tout feu, tout flamme, il mène le devant de la scène mais il reçoit par ailleurs de vives critiques.   Dumas meurt en 1870 à l’âge de 68 ans à Puys près de Dieppe chez son fils.

 

Athos est une coproduction de la Compagnie Ankréation et D’Argenteuil Prod. La Compagnie Ankréation est une Compagnie de théâtre qui a pour vocation la création originale de spectacles vivants et leurs diffusions. Son travail s’adresse à tous, adultes et enfants, dans un souci de théâtre populaire. La Compagnie Ankréation propose des spectacles tout public et jeune public, elle développe également ses activités grâce aux visites théâtralisées, qui permettent de mettre en avant les lieux culturels du Patrimoine Français.  

En parallèle, la Compagnie Ankréation assure des ateliers théâtre, stages et actions culturelles auprès des enfants et des adolescents. La Compagnie Ankréation bénéficie du soutien de la Ville de Paris depuis 2015. En 2020, elle a été soutenue par la Direction de la Culture de la Région Île de France dans le cadre de la crise COVID.

Ce projet bénéficie du soutien de l’espace culturel Jean Vilar à Marly-le-Roi, de l’ARCAL à Paris, du château de Monte-Cristo, de la Métairie des Arts à Saint Pantaléon-de-l’Arche en Corrèze, et du théâtre Notre-Dame à Avignon.  

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *