lun. Juin 17th, 2024

Les Français sont-ils vraiment “nuls” en anglais ?

Il y a évidemment des lacunes accumulées durant la scolarité : 75 % des collégiens sont incapables de s’exprimer correctement dans cette langue (source). Un retard qui est ensuite difficile à rattraper. Par exemple, l’enseignement de la grammaire ou de la syntaxe, trop théorique, est souvent rébarbatif.

Par la suite, par manque de pratique, on perd certains acquis et l’on n’ose plus s’exprimer en anglais. On se prive alors de belles opportunités de voyages ou de carrière, par manque de maîtrise de la langue.

Dans ce contexte, après avoir travaillé en B to B pendant 16 ans (organismes de formation, universités, écoles supérieures, médiathèques, lycées), MyCow lance une nouvelle version destinée au Grand Public.

Avec un objectif : démocratiser l’apprentissage de l’anglais à partir de 15 ans en proposant une pratique ludique et autonome de la langue anglaise au quotidien.

Via cette plateforme, qui s’adapte aux différents rythmes et niveaux des abonnés, chacun peut ainsi accéder à :

  • Un journal quotidien (articles, podcasts, vidéos) ;
  • Et des exercices interactifs (dictées, grammaire, compréhension écrite ou orale…) pour travailler et renforcer ses points faibles.

    “Que l’on dispose de quelques minutes ou de plusieurs heures, il est toujours possible de faire un travail utile sur MyCow : plus de 80 % des ressources nécessitent moins de 10 minutes d’attention.”

Éric Brandt, le fondateur

Apprendre l’anglais en mode “zéro prise de tête”

Et s’il était enfin simple de perfectionner son anglais tout en gagnant en confiance en soi ?

MyCow casse les codes en simplifiant l’apprentissage de l’anglais. Son secret ? Proposer un contenu interactif, vivant, ludique et passionnant.

Le journal quotidien

Il rend la pratique ultra-motivante puisqu’il met en avant des sujets d’actualité vérifiés qui font écho aux centres d’intérêt des abonnés : monde, économie, science, high tech, culture, sport, life, fiction.

Chacun peut ainsi apprendre “naturellement” un vocabulaire contemporain sur des thèmes variés. Et pour se détendre, il est même possible de faire une grille de mots-croisés chaque semaine !

Le + : on ne bloque plus sur un mot ou sur le sens d’une phrase. Les articles, les vidéos et les podcasts sont tous partiellement traduits pour aider dans la lecture ou l’écoute de ces ressources.

Les exercices

Plusieurs milliers d’exercices interactifs, et renouvelés régulièrement, permettent de se perfectionner à tous les niveaux : grammaire, expression orale, prononciation, situations du quotidien, lexique, dictées, compréhension orale…

Une pratique autonome

MyCow ne propose pas de cours en ligne, mais des ressources qui permettent de travailler de façon autonome, à son rythme, au gré de ses possibilités et de ses envies.

La plateforme s’adresse donc plutôt à un public qui veut :

  • Booster ou compléter sa formation en anglais (lycéens, étudiants, salariés…) ;
  • Conserver et développer ses acquis ;
  • Se remettre à l’anglais sans reprendre des cours.

On aime…

… La possibilité de tester son niveau

Quelques minutes suffisent pour avoir une estimation de son niveau en anglais : débutant, élémentaire, intermédiaire, avancé ou confirmé. Le test, sous forme de quiz, comporte 33 questions sur la grammaire, la conjugaison et la compréhension écrite.

MyCow préconise ensuite les ressources les plus adaptées pour progresser en anglais. Il est ainsi possible d’accéder à un parcours personnalisé dans la ou les activité(s) choisie(s) : lire, écouter, écrire, parler, grammaire, vocabulaire.

… Les tarifs abordables

Plusieurs formules sans engagement sont disponibles :

  • Solo : 5 €/mois ou 45 € pour 12 mois ;
  • Famille : 12 €/mois ou 89 € pour 12 mois.

… La souplesse

MyCow s’adapte aux disponibilités de chacun : les abonnés choisissent librement leur parcours et leur temps de pratique.

Ils peuvent aussi utiliser la plateforme sur PC, sur tablette et sur smartphone.

La petite histoire du nom “MyCow”

À la création de MyCow, la Dream Team cherchait un nom amusant correspondant à son approche ludique de l’apprentissage des langues.

    “Il s’agit aussi d’un symbole sympathique et universel qui accompagne avec bienveillance nos abonnés dans leur apprentissage, tout en traduisant l’ouverture au monde offerte par la pratique de langues étrangères.”

Acronyme de « Citizen Of the Web », toute l’équipe a adopté cette « COW », cette petite vache qui habille, nourrit et accompagne une grande partie de l’humanité. C’est aussi un symbole vivant qui lui rappelle que la plateforme doit continuer à « grandir » pour répondre à l’évolution des besoins.

Enfin, le « My » a été choisi pour que chacun s’approprie la plateforme afin d’aider l’équipe à la faire progresser.

À propos d’Eric Brandt, le fondateur

Durant 25 ans, Eric a effectué sa carrière au sein d’une grande société internationale.

Cette expérience lui a permis de mesurer l’ampleur du retard pris par les Français dans le domaine des langues.

    “Un des manques du dispositif de formation est la possibilité de pratiquer régulièrement sur des supports adaptés et très flexibles.”

En effet, comme le temps est précieux, chaque personne doit pouvoir apprendre et pratiquer à son rythme.

En 2006, il fonde donc MyCow pour accompagner les formations en entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *