lun. Mai 27th, 2024

Les VES Awards, équivalent des Oscars pour le milieu des effets spéciaux, ont sélectionnés trois anciens étudiants de l’ESMA dans différentes catégories. Lucie, Maria et Julien ont été nommés pour leur travail sur les films « Avatar », « La petite Némo et le monde des rêves » et « The Lords of the rings ». La 18e cérémonie se déroulera à Los Angeles le 15 février prochain. Suspens…

Dans le sillage des grands maîtres d’Hollywood

Évènement de référence, les VES Awards, organisés par l’institution Visual Effects Society (VES) ont pour but de rassembler les professionnels des effets spéciaux évoluant dans le domaine de l’audiovisuel, du jeu vidéo et de récompenser les meilleures créations.

Cette année Lucie Martinetto, Julien Gauthier et Maria Fernanda Cocho, tous anciens étudiants de l’ESMA, ont été sélectionnés par l’illustre institution des VES Awards. Maria Fernanda a été nommée pour son travail sur le film « Avatar 2 », elle s’occupait du compositing et du lighting de l’eau. Julien lui, a été nommé pour son travail sur l’environnement d’Adar Numénor City dans « The Lord of The Rings : The rings of Power ».

Quant à Lucie, elle a travaillé sur le personnage du cochon dans « La petite Némo », nommé aux VES Awards et nous explique en quoi consistait son travail sur le film : « Je travaillais sur La petite Némo à Montréal au sein du studio Framestore, la plus grosse boite d’effets spéciaux au monde en termes d’effectifs. Sur ce projet Netflix, j’avais la charge de faire du rigging sur tous les personnages de A à Z dont le petit cochon qui a été nommé. Je me suis occupée de mettre leur squelette, de les rendre capables de donner des émotions à l’écran et notamment sur leurs visages. J’ai travaillé sur le petit cochon durant six mois pour que cela soit parfait, pour qu’il corresponde à nos attentes, qu’il soit capable de faire tout ce dont les animateurs avaient besoin ».

Pour Lucie, « être nommée aux côtés de films tels qu’Avatar, Disney Pinocchio… Cela un côté savoureux : faire partie des grands. Être sélectionnée dans ce panel exceptionnel, ça fait rêver ! ». Par cette nomination, la talentueuse artiste qu’est Lucie entre dans le sillage des maîtres des effets spéciaux. Alors rendez-vous le 15 février prochain !

La « patte » de l’ESMA s’implante à Rennes en 2023

Les studios internationaux majeurs ont engagé énormément d’étudiants de l’ESMA dans leur équipe à des postes divers. Les avis sont unanimes du côté des étudiants : l’ESMA leur a donné les clés pour se lancer dans de bonnes conditions. Et côté recruteurs, les profils formés à l’ESMA sont engagés dès la sortie de l’école.

Classée 8e meilleure école d’animation au monde et 2e Française en 2022 selon Animation Career Review, l’ESMA est reconnue pour la qualité de sa formation animation 3D et le niveau de professionnalisme de ses diplômés. L’école affiche un taux de 92% d’insertion professionnelle, 9 mois post diplôme et compte plus de 2000 anciens travaillants dans les plus grands studios, aux 4 coins du monde (Disney, Sony, Dreamworks, Illumination Mac Guff, Double Negative, Framestore, ILM…).

L’ESMA 3D qui s’implante à Rennes dès la rentrée 2023, l’ESMA est l’un des acteurs de référence de la « French Touch de l’animation », préparant les nouvelles générations à répondre aux exigences du milieu professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *